14/10/2017

Chilouvision : Elle met ça où, dis ?

171013 Chilouvision Elle met ça où dis (KV Mechelen - RSCA 3-4) 1.jpg

Ça ne devrait pas être trop compliqué pour toi de donner une réponse valable à la question ci-dessus énoncée, ma mutine, ma complice, ma malicieuse...

Plait-il ? Euh... Non, désolé, je n’écrirai pas quelque chose d’aussi vulgaire : c’est un blog bien tenu ici, on se lave tous les jours, juste après avoir mis le calbar de la veille au linge, et on se brosse les dents avec un dentifrice qui ressemble à quelque chose, un peu de respect, merde !

Hmmm ? Eh bien oui, « au-dessus » était la réponse que j’attendais. Tu pourrais même ajouter « à notre grand soulagement », car si tu es comme moi, une fois la fin du match sifflée, tu as dû te sentir soudain les jambes un peu flanelleuses.

À la mi-temps, nous avions en vérité tous la mine avantageuse et le sourire confiant du vainqueur à qui plus rien ne pourra arriver. Nous n’avons dès lors ressenti que plus durement, aux environs de la 90ème minute, ce que les Boeren ne manqueront pas d’éprouver dimanche quand ceux d’entre eux qui savent lire, expliqueront aux autres que nous sommes « là ». Pour le dire avec clarté sinon avec classe, que Bandé tire était dans l’ordre des choses ; mais en toute fin de match, on l’aurait volontiers vu plus mou.

171013 Chilouvision Elle met ça où dis (KV Mechelen - RSCA 3-4) 2.jpg

Tu connais les journalisses, évidemment, ma passionnée, ma documentée, ma pressivore. Tu liras un peu partout dans les gazettes de ce samedi, que Ketchup a déjà imprimé sa marque sur le Sporting. Considérons que c’est à la fois vrai – car on a vu des Anderlechtois soucieux de conserver le ballon et de lui imposer une circulation rapide – et faux car le premier but Mauve fut inscrit sur base de ce que les joueurs avaient appris sous l’ère Weiler : reconversion très rapide et souci d’apporter au plus vite le danger dans les seize mètres adverses, en laissant le moins de temps possible à l’opposant pour se réorganiser.

Dans le cas bien entendu, où le Sporting parviendrait à mixer harmonieusement les deux méthodes, on ne situe pas qui pourrait rivaliser avec lui en Belgique – ni même peut-être ailleurs car n’est pas Barcelone qui veut. Dès ce moment, il ne manquerait plus qu’une plus grande intelligence – ou adaptabilité – tactique car on dira gentiment que marquer quatre buts c’est beau, mais qu’en encaisser trois dans le même mouvement, ça fait tache.

On sait comment un joueur de foot est fait : marquer un goal et avoir son nom en grasses sur Twitter, ça fait rêver même les moins cabotins et ça fait saliver les agents. Mais à un certain moment, il devient plus intéressant pour le collectif, de faire tourner le ballon paisiblement plutôt que de risquer de le perdre ou de pousser un équipier à commettre une faute.

Gageons que c’est une des remarqees que Ketchup avait en tête quand, au cours de son interview d’après match, il a parlé de « beaucoup de choses qui restent à régler ».

Sur le plan individuel, tout le monde en aura évidemment plein les superlatifs à propos d’Henry Onyekuru. Mais personnellement, j’ai beaucoup apprécié l’allant de Gerkens et la concentration sans faille de l’inoxydable Deschacht, ainsi que le renouveau qui a semblé habiter Hanni et Teodorczyk. Kums fut l’auteur de quelques gestes intéressants lui aussi, surtout en fin de match : en première mi-temps, tout allait un peu trop vite pour lui et il me parait impératif qu’il travaille son explosivité.

171013 Chilouvision Elle met ça où dis (KV Mechelen - RSCA 3-4) 3.jpg

Onyekuru a fait ramer les Malinois - Photo © Marc Coucke

Tu dis ? Contre PSG, ce sera une autre paire de manches ? Hum... Si j’étais de toi, j’éviterais d’employer ce terme pour faire allusion au tandem Neymar – Mbappé. Parallèlement, cela risque aussi d’être compliqué pour le Sporting face à des équipes disposées plus défensivement que le Malines de Ferrera mais comme dit cette vieille baderne de Jean-Marie en éteignant la télé sur le sourire mécanique de Marine : « À chaque jour suffit sa Pen ».

 

Les commentaires sont fermés.