07/07/2017

Chilouvision : Raide Boule

170707 Chilouvision Raide Boule 2.jpg

Tout le monde sait que tu aimes le foot, ma passionnée, mon inconditionnelle, ma fanatique. Et que dès lors, ce premier match sérieux de préparation avait requis toute ton attention. Pourtant, ainsi que ne le manqueront pas de souligner tous les grands connaisseurs, ces matchs amicaux d’avant-saison ne signifient pas grand-chose. Sauf que, comme le faisait remarquer la bonne du boulanger avant de nettoyer les cabinets, on a bien dû constater qu’il y a du pain sur la planche.

170707 Chilouvision Raide Boule 0.jpg

Dans une Red Bull Arena bien peu garnie, le Sporting de ce vendredi soir nous a effectivement rappelé de manière désagréable, celui qui nous avait fait mal aux yeux en septembre 2016 : une circulation de balle d’une pauvreté confondante, des hésitations défensives coupables et un Matz Sels semblant glisser sur la même pente que le malheureux Davy Roef d’il y a dix mois. On ajoutera à cela que le brassard de capitaine sembla bien lourd à porter pour Leander Dendoncker visiblement orphelin de Tielemans, que Spajic est loin de sa forme de la saison passée, et que Kums ressemble à un N° 10 comme un fer à repasser ressemble à une Formule 1.

Au rang des circonstances atténuantes, on dira que les Autrichiens parurent nettement plus avancés dans leur préparation, les combinaisons lumineuses s’enchainant en un temps avec une facilité dérisoire devant un entrejeu anderlechtois statique et peu convaincant. Reconnais-le, 3-0 à la mi-temps, cela eut le don de sévèrement te défriser la toison pubienne. Plait-il ? On n’est plus dans les seventies, tu t’étouffes la touffe ? Eh bien, tout mon respect à Gillette, la perfection au masculin.

Là-dessus on est en deuxième mi-temps et ces autres chiens tapent d’emblée sur la barre... Bon, on ne va pas encore un peu se décider à hausser le rythme ? Si, puisque Stanciu – plutôt transparent jusque là – inscrit enfin le but d’ouverture pour le Sporting à la 50ème, peu après (ou avant, n’sé plus) que Sowah fut monté au jeu pour Obradovic.

170707 Chilouvision Raide Boule 1.jpg

Quelques minutes plus tard, Teo tire sur le gardien de but adverse consécutivement à une erreur de défense des sales bourgeois... Ça s’animerait enfin du côté Mauve ? Presque : après un but de Teo annulé pour un off side plutôt douteux, Red Bull remet ses ailes en place en profitant d’une sortie tardive de Sels. Dans la foulée, Ganvoula remplace Teo, Deschacht prend la place de Delcroix, Kums disparait au profit de Hanni, Chipciu se substitue à Bruno, et ainsi de suite supplée et cætera dans le carrousel habituel mais désarçonnant des matchs de préparation.

170707 Chilouvision Raide Boule 3.jpgLe Sporting termine le match nettement mieux qu’il ne l’a commencé, avec entre autres, une tentative lointaine mais très dangereuse de Gerkens. Toutefois, disons-le tout net, ça te fait une belle jambe, ma podagre, ma jatte enculée, ma pute hantée...

Au rayon des satisfactions, on notera surtout les nouveaux maillots away : d’une part, portés sur des shorts mauves, ils sont déjà moins pires que sur des blancs et de l’autre, ils permettent de différencier facilement les joueurs qui se donnent à fond de ceux qui ne sont venus que pour figurer sur la photo d’avant match. On aura néanmoins noté la bonne tenue de Hannes Delcroix et l’entrée au jeu énergique de Manu Sowah, de même que l’activité déployée par Stanciu une fois qu’il put retrouver sa véritable place de soutien d’attaque.

Pour le reste, René, retrousse-toi les manches : le chantier n’est certes pas plus effrayant que celui d’il y a un an, mais il n’empêche que chantier il y a. Espérons seulement que tu mettras autant de cœur à relever un défi moins difficile et donc moins valorisant...

 

Les commentaires sont fermés.