05/07/2017

Les Gens sans Foot : Plus que 17 fois dormir

170705 GSF Plus que 17 fois dormir 1.jpg

Chaque année, c’est la même rengaine : dans un premier temps, tu accueilles la trêve estivale avec une certaine dose de philosophie, ma sagesse incarnée, ma grande pragmatique, ma fataliste résignée. L’entre-saison te donnera l’occasion de déployer des activités essentielles que l’empilage des matchs et le stress de la fin du championnat t’avaient fait négliger. Comme par exemple, ranger le tiroir à chaussettes parce que tu en as marre de mettre toujours les mêmes sept paires, semaine après semaine au fur et à mesure des lessives ; ou encore, laver les vitres de la chambre car franchement, c’est à peine si on voit encore à travers et si tu ne t’y mets pas en été, ce sera reparti pour un an. Éventuellement, tu en profiterais volontiers pour déménager mais bon, si le courage est une qualité, la témérité est un défaut, et vu le boxon que tu as accumulé depuis le temps que tu crèches ici, laisse tomber.

170705 GSF Plus que 17 fois dormir 2.jpgPuis juin arrive. Tu profites tant que tu le peux des longues et douces soirées que te propose l’été, mais voyons les choses comme il convient : à force de t’asseoir dans ces fauteuils de terrasse inconfortables, tu commences à avoir les fesses douloureuses, sans compter que picoler tous les jours pour se rafraichir, ça tape à la fois dans ta tête et dans ton cuir.

Alors, tu te remets à lire les gazettes. Avouons-le, ce n’est pas ce qu’il s’y raconte qui réussit à t’occuper réellement l’esprit, surtout que la campagne de transferts du Sporting a été rondement menée et que plus personne n’attend de véritable surprise sur ce plan.

Parallèlement, tu suis toujours les réseaux sociaux, mais sans parvenir non plus à te passionner pour les dernières nouvelles de demain dont ils t’abreuvent. Attention, tu y apprends des choses intéressantes, mais comment dire... Si je me fais bien comprendre, tu vivais aussi bien sans savoir que le gardien de but de Tubize avait signé à Metz, par exemple.

170705 GSF Plus que 17 fois dormir 3.jpg

Heureusement, il y a Wimbledon. Mais je te connais, ma pointilleuse, ma chipoteuse, ma poildecuteuse : le grand tournoi anglais ne vient pas à la cheville de Roland Garros dans ton esprit. « Ça va trop vite, les jeux sont bâclés sans qu’on n’ait droit aux terribles rallies de la terre battue, c’est pas rigolo ». Amen... Dès lors, il ne te reste plus que le Tour de France.

Cela te plait déjà plus, bien que traditionnellement, les premières centaines de kilomètres ne soient que de gentils échauffements préparatoires aux étapes de montagne qui te font saliver à l’avance – surtout que ce n’est pas toi qui roules.

170705 GSF Plus que 17 fois dormir 4.jpg

Tiens, à l’issue de l’arrivée tumultueuse à Vittel, Sagan s’est fait jeter dehors avec un gros carton rouge pour avoir balancé sévèrement Cavendish dans les balustrades. « C’est con », réagis-tu. Car tu l’aimes bien avec son sourire comique, ses longues douilles et l’arrogance amusée avec laquelle il répond aux interviews dans son broken english.

Ben ouais, mais il y a des trucs qu’on ne fait pas à certains endroits. On le sait, les sprinters se conduisent comme des voyous : on se frotte, on se balance des sales coups en douce, on se barre mutuellement la route, le tout lancés à 70 km/h. Mais envoyer dinguer un collègue dans des barrières métalliques et lui occasionner par la même occasion, une fracture à l’épaule, c’est quand même très incorrect.

Plus que dix-sept fois dormir avant que la saison ne reprenne... Tu as lu des trucs sur Facebook, au milieu des rébus avec lesquels d’aucuns passent le temps et qui, passagèrement te font gentiment rire : tu sais que certains n’iront pas voir le Sporting disputer la Supercoupe contre Zulte Waregem ce 22 juillet. Tu te demandes comment ils font... Pour ta part, tu attends d’ores et déjà avec impatience, ce vendredi 7 et le match amical télévisé que les Mauves joueront en Autriche.

Non que cela te passionne plus que le reste, mais il te tarde de voir à quoi l’équipe ressemblera... Globalement, les gens s’en foutent évidemment, mais pas toi !

Les commentaires sont fermés.