10/06/2016

10/06/16 : France - Roumanie 2-1

160610 FRAROU 0.jpg

Bon, admettons que je ne sois pas très friand de ce que l’on appelle ‘la Variété’ – et qui, dans mon esprit, a plus de l’avarié que du varié. Et qu’en toute logique, j’ai fui comme la peste, le show d’ouverture de l’Euro 2016, organisé sur le Champ de Mars ce jeudi soir...

160610 FRAROU 1.jpg

Admettons, donc. Et admettons que les commentaires que j’en ai lus ne m’ont pas fait regretter d’avoir nié ce circus. Admettons encore que j’ai trouvé d’un goût plus que douteux, la cérémonie d’ouverture de l’Euro 2016, avec sa tour Eiffel en tissu et ses nanas enfermées dans des espèces de balles de pelote géantes.

Est-ce pour cela que je serais anti-français ? Que non point ! Plait-il ? C’est pour d’autres raison ? Mais allez ! Je ne suis pas anti-français. Ni d’ailleurs anti-roumain !

 

160610 FRAROU 2.jpgJ’avais seulement peu d’illusions avant le début de la rencontre : les matches d’ouverture des grands tournois sont souvent décevants. En cause, le grand barnum obligeant les joueurs à des efforts stupides pour entamer un match avec la concentration nécessaire, ainsi que la peur de perdre d’emblée et ce devant énormément de téléspectateurs...

Cela n’aura pas été complètement le cas de ce match, qui aura été disputé avec pas mal d’intensité, et dans lequel il n’y aura en tout cas pas eu de round d’observation.

Après une très grosse occasion roumaine (dès la 3ème minute), les Français faisaient ce qu’il convenait pour imposer leur jeu, et ils y arrivaient, se ménageant quelques belles occasions de but.

À la 38ème, toutefois, Andone se prenait un coup de pied volontaire de Koscielny à l’entrée des 16 mètres : c’était nécessairement un carton rouge, et en tout état de cause au moins un coup franc. Bon, l’arbitre n’a rien vu – ce qui est très imaginable –, mais en revanche, son assistant ne peut pas être passé à côté...

160610 FRAROU 3.jpg

Bon. Imagine que tu es arbitre. Tu vas rougir un Français à Paris en ouverture de l’Euro 2016 alors qu’on n’en est même pas à la mi-temps ? Quoi ? Pfff... Tu mens ! Ou alors, la tentation suicidaire te guette, fais gaffe !

 

Les Roumains mettent un peu la pression en début de 2de mi-temps, mais à la 58ème, patatras : sur un très bon centre de Payet, Giroud ouvre le score et fout mon pronostic par terre. Le keeper roumain – son prénom, c’est Ciprian, pour son nom de famille, tu chercheras : j’ai pas envie de me mettre le Front de Libération des Claviers à dos – est un peu en retard sur le coup, ce qu’il n’aurait pas dû.

Ça se bouscule du coup : 64ème, pénalty difficilement contestable, boum, 1-1 par Stancu. Tu dis ? Stancu la balayette ? Je n’ai que deux mots à la bouche : bras veau.

Bref, on arrête de chanter La Marseillaise dans le stade, et de plus, ça s’énerve du côté français et Pintilii en frais les frais en se prenant une belle mandale de Giroud – carton jaune –, tout comme Evra s’en prendra une un peu plus tard.

Puis la fatigue semble s’installer : dès la 75ème, les gestes deviennent moins précis, surtout du côté roumain. Et ce qui devait arriver, arrive : 88ème, une mine énorme de Payet – auteur d’un bon match – trouve la lucarne : 2-1 et ce n’est pas immérité en dépit de la défense héroïque des Roumains.

Sans avoir vécu un match exceptionnel, on aura quand même apprécié l’engagement des joueurs : a priori, cet Euro 2016 est bien parti, nettement mieux en tout cas que n’avait démarré la Coupe du Monde au Brésil il y a deux ans.

 

Alors, ce match, où l’as-tu regardé ? À Marseille, en la compagnie des supporters anglais ?

160610 FRAROU 4.jpg

Ça devait être cool : ne regarde pas que le malheureux klachkop qui se tape un arrêt cardiaque à l’avant-plan. Vise la chaise, tout en haut de la photo. Tu vois le ‘Livraison à domicile’ qui est inscrit derrière ? ,

 

 

Les commentaires sont fermés.