18/04/2016

La Triburne : RSCA - Klup Bruhhe 1-0

–   Sérieux, chéri, on devrait t’appeler ‘la grappe’.

–   Yes, baby : je suis pas à une couille près.

160418 La Triburne RSCA - Klup Bruhhe 1-0 1.jpg

Arrête, putain ! Mais arrête !! Franchement, tu trouves ça fun de jeter des tomates sur mon écran ? Quoi, cette image ? Elle sert d’illustration à mon texte, merde ! Tu voudrais que je mette quoi ? Une image du pape en train de jouer au bilboquet ?

La question du jour, et qui est sur toutes les lèvres depuis un bon bout de temps est : ‘Pourquoi Timmy Simons ne se ramasse-t-il pratiquement jamais de carton, qu’il soit jaune ou rouge ?’

Olivier Deschacht : « Parce qu’il est plus âgé que les arbitres et qu’ils lui doivent le respect ».

Marc Wilmots : « Parce qu’il a joué à Schalke 04 ».

Joeri Van de Velde : « Parce que j’ai toujours rêvé de l’avoir pour gendre ».

Michel Preud’homme : « Parce qu’il ne fait jamais de faute ».

Stéphane Pauwels : « C’est quoi-t-est-ce que c’est que cette putain de question de merde ? ».

Rodrigo Beenkens : « Pour que la saison prochaine, il puisse fêter son 40ème anniversaire en disputant une rencontre de Champions League ».

Christine Scheder : « Mon Dieu, quel bel homme ! »

Kiki l’Innocent : « Olivier Deschacht non plus ! »

 

160418 La Triburne RSCA - Klup Bruhhe 1-0 2.jpg

En se repassant quelques images du match de ce dimanche, on note effectivement, comme l’a souligné l’analyse de la Déache, le boulot de titan effectué par Okaka. Encore un petit effort, et le Sporting jouera ses matches à 12, comme du temps de Jan Koller, qui était devant, au milieu et derrière à la fois. On aurait cependant tort d’oublier qu’en cette époque, le titan en question était flanqué de Tomasz Radzinski, dont la vitesse et l’instinct de tueur faisaient beaucoup pour laisser à son compère, le temps de se repositionner en attaque.

Ce n’est plus le cas. On soupçonne que des joueurs comme Suarez ou Djuricic devraient être à même de reprendre la place vacante à côté d’Okaka, mais les plans développés par Besnichou ne semblent pas aller dans ce sens...

 

En causant de plans, on ne peut que s’interroger sur ceux de Michel Preud’homme et sur leur côté simpliste. Durcir le jeu et en faire un combat physique pour compenser les absences cumulées de Refaelov et d’Engels revenait à mettre le doigt sur le problème de Bruges depuis le départ de Vasquez – à savoir le manque de talent au niveau de la créativité.

On avait déjà été interloqué de voir les Boeren déplacer les débats sur un plan purement physique contre les Buffalos. Cette fois, on a pigé et on ne peut s’empêcher de trouver cela difficilement compatible avec leurs ambitions : le manque d’équilibre dans leur noyau pourrait leur jouer un tour particulièrement vicieux, d’autant plus que, si les arbitres ont parfois des œillères, à la longue, eux aussi vont commencer à comprendre.

 

160418 La Triburne RSCA - Klup Bruhhe 1-0 3.jpg

En tout état de cause, un à qui il ne faudra probablement plus rien expliquer, c’est Roger Vanden Stock : gageons que l’une ou l’autre âme bien intentionnée n’aura pas manqué de lui montrer les images filmées par VTM, et sur lesquels on lit distinctement sur les lèvres de MPH : « Je vous encule, je vous encule, bande de merdes », en réponse au désormais bien connu « Allez Michel, chante avec nous ! »

On a du mal à qualifier une telle réaction dans le chef d’un sportif professionnel de 57 ans : c’est à la fois vulgaire, puéril et d’un niveau lamentable, ce qui en définitive, ne surprendra que ceux qui ont gaspillé tant d’énergie depuis des années, à le dédouaner de ses épouvantables attitudes de Caliméro.

 

La semaine que l’on vient d’entamer pourrait bien être cruciale : si mardi, les petits s’affronteront dans un duel qui devrait sonner le glas des espoirs des vaincus, dès mercredi on en saura plus sur le niveau des Boeren, qui s’en iront tâter de la rigueur limbourgeoise au Racing.

Pour les Mauves, une victoire à Gand, donnerait à ces play-offs 2016, une allure de marche triomphale – prématurément : jeudi soir, il restera encore dix-huit points à gagner ou à perdre...

Les commentaires sont fermés.