13/02/2016

Chilouvision Camions League -4 : Grands-Malades, trois poutrelles levées (Update)

160213 Chilouvision Camions League - 4 Grands Malades 3 poutrelles levées 1.jpg

Les Grands-Malades près de Namur : Rochers d’escalade et écluse.

Ça m’arrive rarement parce que tu me connais, mon attentive, ma perspicace, ma clairvoyante, habituellement je sais faire ce qu’il faut pour passer entre les mailles du filet, mais là, j’ai loupé mon coup : ch’suis malaaaaaat’, snif. La grippe au teint pâle et livide...

Quoi ? Mais non, reviens et cesse de m’insulter, ça ne s’attrape pas par internet !

Donc, d’habitude, je fais autre chose de mon temps que regarder la téloche. Il y les chilouvisions, les bouquins, de temps en temps quelques trucs complètement annexes et accessoires qui m’aident à mourir lentement – on n’est pas pressé. Mais là, faire preuve d’un minimum de créativité alors que ce virus me rend fiévreux... C’est pas compliqué : j’ai mis une heure à écrire ce qui précède. Ou presque, allez, je déconne.

Dès lors, téloche : ce samedi après-midi, j’ai maté Everton – West Brom (0-1). Il y avait longtemps que je ne m’étais plus tapé un match de milieu de gamme de Premier League, et j’ai pigé pourquoi : c’était d’une fadeur... De là, je suis passé sur Charleroi – Courtrai et figure-toi que cela allait plus vite et que c’était plus précis. On ne sait toujours pas si les Carolos seront dans les play-offs 1 cette saison. Mais si c’est le cas, avec deux buteurs comme Perbet (même s'il est entré au jeu tardivement) et Pollet – qui retrouve enfin son football –, ils pourraient faire mal, j’ose l’affirmer. Mais il leur faudra accrocher le wagon...

Bon, euh, la suite de la rencontre est largement dispensable, mais téléphoner au Sporting pour leur demander d’avancer l’heure du match, c’est un truc que je me refuse à faire.

Bah... On patientera. T’as vu que Dominique D’Onofrio a passé l’arme à gauche ? On est peu de chose, hein... Je le vois encore, plein de vie, avec sa verticalité chérie, et les mottes de gazon qui lui tombaient dessus en pluie serrée. Et puis, paf. Extinction des feux... On espère que les gros malins qui l’avaient bombardé comme des malpropres, lui foutront la paix désormais.

160213 Chilouvision Camions League - 4 Grands Malades 3 poutrelles levées 2.jpg

Due fratelli...

Tu vois, il y a des trucs que tu remarques en match, puis si tu ne notes pas, ça fout le camp aux oubliettes : on est à la 25ème, ça ne joue pas trop mal, principalement entre Praet et Djuricic, mais on dira que c’est perfectible. On obtient alors un coup franc décentré sur l’aile gauche, approximativement à trente-cinq mètres. Attends, Pong vient de marquer, laisse-moi savourer.

Donc, j’aimerais bien que tu m’expliques pourquoi on ne tire plus ces coups francs en faisant monter de l’arrière, tout le demolition pack, comme avant, du temps des Wasyl, Juhasz, Mazuch... On en a pourtant encore, des poètes capables de faire la différence de cette façon !

Je passe sur les images de Dodi et Tielemans en train de se marrer après un rétro peut mieux faire de Sylla...

Je ne sais pas ce qu’elle a celle-là, la si sympathique, bien élevée et propre sur elle Mbaye Leye : à chaque fois qu’elle joue contre le Sporting, il faut qu’elle se distingue. Cette fois, c’est dabord avec une faute sur Proto, puis avec une très belle semelle sur Deschacht. Jaune + Rouge = ? Que dalle. Après ils viendront encore nous seriner qu’on est avantagé...

Pas grand chose d’autre à dire de cette 1ère mi-temps : le Flup est définitivement un joueur pour nous, même si on sent que physiquement, il lui manque encore les derniers centimètres pour mieux finaliser ses actions. Quant à Badji, il y a progrès... Sans que ce soit déjà ‘bien’.

Ça tourne mal en 2de mi-temps : on remarque des attitudes corporelles, notamment de Sylla ou de Djuricic par rapport au passing pas toujours top de Najar ou de Pong – on pourrait peut-être leur expliquer gentiment, ainsi qu’à Matias, qu’adresser une passe à l’endroit où se trouvait un partenaire deux secondes auparavant, est le plus souvent téméraire.

Puis Büttner marque, en application du bon vieux principe que ‘fort et cadré, si quelqu’un le touche, c’est goal’, et l’affaire est comme avec les slips Kangourou : dans la poche.

Après une belle pêche d’Oli, la déconcentration s’installe, ce qui parait inévitable : il n’y a eu qu’une seule équipe sur le terrain. Matias en profite pour signer un 3-0 qui semblera probablement anecdotique à tout le monde, sauf à lui-même : depuis le temps qu’il court derrière ce véritable but de buteur... 

160213 Chilouvision Camions League - 4 Grands Malades 3 poutrelles levées 3.jpg

3-0 Matias Suarez

 

Au classement, les choses changent de plus en plus vite, comme c’était prévisible :

160213 Chilouvision Camions League - 4 Grands Malades 3 poutrelles levées 4.jpg

Bruges, La Gantoise et le Sporting sont désormais assurés de disputer des play-offs 1 que ni Mouscron, ni OHL, ni Westerlo ne pourront plus atteindre. Ostende pourrait encore finir la saison régulière en tête, tandis qu’à l’autre bout du tableau, le Standard est l’équipe potentiellement relégable la mieux classée.

 

 

  

Les commentaires sont fermés.