01/02/2016

Chilouvision Camions League -6 : Holdup à Trudon City

160129 Chilouvision Camions League - 6 Holdup à Trudon 1.jpg

La vie n’est pas toujours facile, on se tue à te le dire bien que l’on sache parfaitement que ça ne sert à rien : seules tes petites affaires t’occupent, les autres n’ont jamais de problèmes ni de contretemps, ce sont simplement des crétins qui ne savent pas gérer leur grotesque tendance à la paresse, etc.

Toujours est-il qu’après une overdose de crêpes flambées, on est tout sauf flambard, surtout quand on a un changement important à opérer dans une entreprise et que le dimanche est un bon jour pour ce genre de truc. Mais bon, ce qui précède n’est jamais rien qu’un tissu de mensonges, et dès lors, la meilleure chose que l’on puisse faire, c’est causer de football d’autant plus qu’il n’y a jamais rien à la télé.

Donc, on avait bien entamé la soirée de vendredi, avec directos un pénoche léger mais justifiable sur Dodi, et un but bien réconfortant de Tielemans comme conséquence. Si on notait assez vite que Galhardo avait un peu de peine à trouver ses marques, Djuricic montrait de belles choses dans l’entrejeu et le reste de l’équipe tournait enfin un peu moins carré.

Puis, alors que je n’en suis qu’à ma troisième double crêpe avec une boule de crème glacée entre les deux, les Trudons marquent un goal d’extraterrestre, ce qui n’étonnera que toi, ma woman in black, mon aliénable, ma slimeuse. Interloqué, le Sporting ne s’en remettra pour ainsi dire jamais. Enfin, jusqu’à ce que Sylla ne lui donne une victoire bizarre en inscrivant un vrai goal de buteur. À l’issue du match, Deschacht parlera de manque de confiance et comment lui donner tort à partir du moment où encaisser un but suffit à foutre une équipe par terre.

Rien à faire, il faudra patienter jusqu’à ce que Djuricic retrouve une base de condition physique pour revoir du foot comme on aime : il est visiblement capable de nous le ramener, mais ne tenir qu’un bon quart d’heure est un peu court, comme te dit si souvent ta copine...

Bon, on peut lire de tout dans les gazettes, et entre autres, que le Sporting est malade, que les supporters insupportent Besnichou, et gnagnagna. Mais pour avoir vu comment les Boeren ont eu besoin de tirs déviés pour bouffer Lokeren, ou comment les Buffalos ont peiné face à Beveren, ne serait-il pas temps de leur chercher un peu des poux dans la tête aussi ? Hmmm ? Tu dis ? “Le Sporting c’est le Sporting et on doit jouer mieux que ça” ? On est d’accord. Il n’empêche : on n’est pas seul à avoir eu droit à une victoire tirée par les cheveux ce weekend.

Et comme d’après mon petit doigt, des renforts arrivent, je ne serais pas du tout étonné qu’en définitive, Herman tienne sa promesse, et qu’on sera prêt pour les playoffs.

On lui dira tous ensemble et à notre tour que c’est un peu court et qu’une saison régulière aussi morose avec un noyau aussi talentueux, c’est même carrément malheureux. Mais le connaissant, il n’hésitera pas longtemps avant de te renvoyer quelques matches de référence en pleine poire...

C’est au mois de mai que l’on verra qui aura eu raison. Dans l’attente, le Sporting engrange des points. Pas de la manière la plus séduisante, mais il engrange.

 

*        *

*

 

Rien de très particulier au classement : en tête, les Gantois ne sont toujours pas assurés arithmétiquement, de finir dans le top 6, tandis que Westerlo peut encore espérer y parvenir.

 160129 Chilouvision Camions League - 6 Holdup à Trudon 2.jpg

 

Les commentaires sont fermés.