03/12/2015

Chilouvision : C'est pour une coupe ?

#sfcand, #kvkand, #coym

Autant te dire d’emblée, ma téléphile, ma supportrice de salon, mon abonnée à Télé-Prout, si tu as manqué le match disputé par le vrai Sporting, ce mercredi à 14:00 heures à Genève, tu as perdu ta journée.

C’est dommage d’ailleurs : pour une fois qu’il n’a pas plu, il y avait quelque chose de regardable à la télé. Plaît-il ? Sur quelle chaîne ? Ah, euh, oui en effet, c’était un stream – techniquement parfait, par ailleurs, pas comme les machins pirates où tu dois plisser les yeux pour reconnaître des joueurs dont un commentateur un peu con cerné t’énonce les blazes en moldo valaque, et avec l’accent de Bessarabie en prime.

Si tu as loupé ce très bon match remporté (1-2) par les U19 anderlechtois, il est toujours visible sur MyCujoo.tv. Tu remarqueras, outre le marquage au sol quelque peu confondant, que le ballon faisait de petits bonds sur ce terrain au look gelé, ce qui ne favorisait certes pas la production d’un beau jeu bien léché comme tu aimes, ma gourmande, ma dégustatrice, ma toquée. Les trois buts furent marqués entre la 48ème et la 55ème minute de jeu ­– ne zappe pas le goal suisse, ne serait-ce que pour t’amuser gentiment de l’enthousiasme disons exagéré du commentateur.

L’article publié sur ServetteFC.ch décrit bien fidèlement la teneur de la rencontre, aussi n’hésité-je pas à te le conseiller – toutefois, c’est Nathan De Medina qui inscrivit le 0-1, et non Dodi.

Reporté pour cause de niveau cat, RSCA – Servette sera disputé ce 6 décembre à 14:00 à Denderleeuw. Tu dis ? Tu t’offrirais volontiers ça comme cadeau de Saint-Nicolas ? C’est pas con. Surtout si, habitant en dehors des zones desservies par Numéricacable, tu as eu le plaisir de te taper l’exhibition des adultes à Courtrai.

#sfcand, #kvkand, #coym

Personnellement, je n’ai pu en voir que le résumé et pour te le dire franchement, ça m’a suffi. On reconnaîtra probablement que si le coup franc de Defour avait fait mouche à la 7ème, au lieu d’appeler le docteur Dubois, le match se serait probablement déroulé différemment, mais on n’oubliera pas non plus que si ma tante avait des roues, mon oncle aurait hérité du sceptre d’Ottokar.

Qu’elle s’appelle Cofidis ou Croky, la Coupe Nationale est considérée par beaucoup comme une compétition mineure et n’éveille guère une motivation exceptionnelle parmi les joueurs. Sauf ceux qui composent une équipe mal classée en championnat et qui voient là une possibilité de sauver leur saison, ou ceux qui peuplent habituellement la banquette de clubs dotés d’un noyau large et riche en talent.

Le Sporting n’est pour l’heure, ni dans un cas ni dans l’autre : on nous a seriné en début de saison que tous les postes étaient doublés, mais on est bien obligé de constater que ce n’est pas vraiment le cas. Dès lors, les titulaires habituels disputent énormément de matches et cela ne va pas s’arranger d’ici à la fin de l’année, avec pas moins de six rencontres à jouer en trois semaines. Or les bobos s’accumulent et ajoutent à la fatigue.

On ne dira pas que les joueurs ont décidé spontanément de faire l’impasse sur la Coupe, mais on soupçonne fortement qu’en tout état de cause, ils n’ont pas fait le maximum en vue de pouvoir disputer les prolongations – ce qui était possible puisqu’au moment où Defour fit 4-2, il restait encore une demi-heure de jeu.

#sfcand, #kvkand, #coym

En d’autres termes, et pour répondre à leur place à la question posée en titre : « Non, c’est pour la barbe ».

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.