02/10/2015

Chilouvision : Qui fait le malin...

 

#qarand, #coym

J’ai longuement hésité pour le titre de la présente, mon indécise, mon atermoyante, ma pusillanime, entre ‘L’apprenti sorcier’, ‘Hasi devant, on voit rien ici !’, ou encore ‘Biesse niks’. J’ai fini par opter pour ‘Tombe dans le ravin’, comme tu peux le voir, car jouer l’homme, c’est pas trop dans mes habitudes.

Pourtant, ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Parce que franchement, après une prestation plaisante contre Saint-Trond, pour de nouveau chambouler son équipe, il faut être quoi, selon toi ? Hmmm ? Un quoi ? OK, ça n’arrivera pas tous les jours, mais cette fois, on est d’accord. Tu dis ? Non, désolé chérie, ça fait partie des mots que je me refuse à écrire.

De la même manière, je ne commenterai pas la prestation des joueurs : je veux bien admettre que le voyage fut long et fatigant, que le terrain était dans un état pitoyable et que l’arbitre ferait aussi bien d’aller faire un tour chez Raf le Loup. Il n’en reste pas moins que leur première mi-temps fut endormante et que leur seconde fut maladroite. Forcément, me répondront-ils en chœur, quand une équipe met du temps à prendre ses marques et qu’avant un match aussi important, un gros malin sort un lapin farceur de son chapeau... Quoi ? Non en effet, ils ne diront pas ça, ils n’ont pas envie de se retrouver dans le noyau B !

Il n’empêche, l’exemple de Saint-Trond que je cite plus haut, est tout sauf gratuit, car pour le dire comme je l’ai ressenti, l’équipe de Qarabag ne m’a pas laissé une impression plus costaude que celle des Trudons : même genre de foot gruppiert, même manque d’ambition à l’entame du match, même ensemble pas du tout époustouflant sur le plan du talent.

 

#qarand, #coym

Bon, Monaco et Tottenham ont fait match nul, ce qui laisse la porte légèrement entrouverte. En espérant que ce n’est pas celle des chiottes. Mais il faudra jouer bien différemment pour espérer qu’on n’en arrive pas à se rappeler les prestations européennes de la saison passée comme on se souvient avec nostalgie de celles de la saison 2000-2001.

Et pour venir à bout de Malines dimanche, aussi...

Les commentaires sont fermés.