14/09/2015

Chilouvision : Histoire d'Amour

#andgnk, #coymLa solide drache de la mi-temps a calmé les ardeurs du Sporting...

On le sait tous, les histoires d’amour soit ne se terminent pas, soit commencent bien mais finissent mal. Un peu comme les matches du Sporting pour le moment : soit ils ne démarrent jamais, soit on s’attend à une avalanche de buts, tant les Mauves se montrent supérieurs, entreprenants et créatifs, et on rentre chez soi avec seulement un point en poche.

Une rencontre de football se décide parfois sur des détails. Par exemple si Deschacht avait eu un peu plus l’instinct du tueur dès la 4ème minute, on aurait probablement eu droit à un scénario bien différent. De la même manière, si l’arbitre Laforge s’était montré moins coulant avec les nombreuses fautes d’antijeu des Limbourgeois...

Mais comme tu le sais certainement, ma savante, mon érudite, ma cultivée, si ma tante en avait eu, je l’aurais appelée mon oncle.

Émotifs comme le sont tous les supporters, on était un peu désappointé après le match, comme on l’est toujours après qu’une équipe venue parquer son autocar devant son but, repart avec un partage que l’on ose qualifier d’immérité. Pourtant on n’a certes pas vu que des mauvaises choses, ce dimanche en fin d’après-midi.

On retiendra ainsi, la prestation de Praet, qui revient bien dans le coup après un début de saison perturbé. Suarez progresse également : il n’a pas encore retrouvé le niveau fabuleux qui était le sien avant tous ses malheurs, mais on sent qu’El Artista n’aurait plus besoin de grand-chose pour retrouver complètement confiance en soi.

Même genre d’appréciation positive pour Okaka, en dépit du fait que l'on n’a pas vraiment le sentiment qu’il s’agit d’un buteur : costaud, créatif et intéressant dans le jeu, mais moins à l’aise dans les seize mètres adverses. Tu dis ? Le voir jouer aux côtés de Sylla pourrait être amusant ? Oui, en effet : un qui fait le ménage, l’autre qui les met au fond, papa pique et maman coud !

Dans l’entrejeu, Tielemans fut un peu moins en vue que ces derniers temps, probablement à cause de l’absence de Gillet, relégué sur le banc – en prévision du match de jeudi contre Monaco ?

On a aussi eu droit à un exercice ponctuel de pressing collectif époustouflant, comme si, à ce moment, Besnichou avait donné un signal aux joueurs, ainsi que cela se fait lors des entrainements !

Bref, tout cela était plutôt plaisant, jusqu’à ce que survienne le repos, et que les Mauves se trouvent subitement un nouveau sponsor...

#andgnk, #coymQuoi ? Tu ne trouves pas ça rigolo ? Moi non plus !

Les commentaires sont fermés.